Inscription | Pass perdu ?                               
Menu
Site
Nous Contacter
Membres
Le Fort
Page d'Accueil
Présentation
La Garnison
L'Histoire
Plans et Photos
Enquête de A. GIROD
Presse
Aujourd'hui
Insolites
Téléchargements
Remerciements
Stats
pages vues depuis le
08/11/2006 : 389980

 · Membres : 53
 · News : 1
 · Downloads : 4
 · Liens : 9

Compteur


Liens Utiles
2 . Fort du TROYON (13/06/2013)
4 . Mémorial GenWeb (24/05/2009)
5 . Sépultures de guerre (24/05/2009)
6 . Mémoire des Hommes (24/05/2009)
7 . Le 167ème RI (13/04/2009)
8 . Fort du PARMONT (13/04/2009)
Sections


  5 - Côté Allemand
Catégorie : Présentation
Ajouté le : 24/11/2010 09:57
Auteur : Doroteo
Lectures : 1233
Note : Non évalué

Détail des forces allemandes présentes face au Fort de Manonviller entre le 23 Aout et le 27 Août 1914

Le Fort dont la publicité avait été faite au delà des frontières, représentait pour les Allemands un point d'honneur à faire tomber... En effet, son armement massif pouvant tirer à 360° représentait un véritable danger, d'autant que ses points faibles n'ont été connus par les assaillants qu'après sa reddition, malgré un plan dérobé à la maitrise d'oeuvre sur le chantier entre 1895 et 1902 par un ouvrier allemand.
Sans les 42 (Dicke Bertha) de la batterie du Major SOLF, le Fort ne se serait pas rendu. Les Allemands savaient qu'ils avaient en face d'eux un gros "morceau" et c'est pour cette raison qu'ils alignèrent 72 pièces d'artillerie et une importante troupe de siège et d'assaut de 15.000 hommes.

VON STEIN qui avait décidé de relever le défit lancé par la construction du Fort de MANONVILLER, modifia le plan de campagne VON MOLKTE / SCHLIEFFEN et fournit à la 6ème Armée Allemande la plus grosse artillerie lourde à disposition.
La 6ème Armée est composée de 6 Corps d'Armée.

Un télégramme en date du 7 Août 1914 de VON STEIN au GQG de la 6ème Armée dit :
"Je compte sur un anéantissement prochain du Fort de Manonviller. Les préparatifs qui dépendent de nous pour mettre la plus lourde artillerie en position contre l'ouvrage découlent du plan établi. Le reste est laissé à votre initiative. Von Stein"

Le Commandant de la 6ème Armée (Kronprintz RUPPRECHT de Bavière) attribua le 11 août 1914 les missions de reconnaissance au 1er C.A. Bavarois.
Le Général Ritter VON BRUG à la tête des pionniers de la 6ème Armée commandera les troupes d'attaque.

La 1ère Compagnie de chemin de fer, lança la construction de 2 embranchements de voie ferrée au Nord de DEUTSCH-AVRICOURT dès le 2 Aout 1914, en prévision de l'acheminement de la batterie de 2 mortiers de 420 du Major SOLF stationnée à LANDAU. Les embranchements étaient achevés le 14 août 1914.

Le 13 août, le 18ème régiment d'artillerie poussa une reconnaissance aux abords de LEINTREY afin d'y installer des batteries de mortiers de 210. Les Officiers Allemands en reconnaissance ont faillit être fait prisonniers. Il s'en est fallu de peu. Une charge du 1er régiment de chevaux légers commandé par le Prince Henry de Bavière permit de les dégager. Ce jour là, le Fort n'est pas intervenu car manquant probablement d'informations.

Le 14 Août, la 6ème Armée bousculée par l'offensive Française se replie sur la Sarre à SARREBOURG afin de l'enrayer.


Entre le 23 et le 27 Aout 1914, les forces allemandes engagées contre le Fort de MANONVILLER sont :

- la 2ème brigade d'infanterie de réserve (3ème et 12ème RI)
- le 2ème escadron du 1er régiment de cavalerie de réserve
- La 42ème brigade de cavalerie (11ème et 15ème Uhlans)
- Une forte artillerie commandée par le Général KREPPEL comprenant:
- 12 canons de campagne de 77 mm (11.000 coups tirés)
- 24 mortiers de 210 mm (entre 5000 et 6000 coups tirés)
- 32 obusiers de 150 mm (979 coups tirés)
- 2 mortiers de 305 mm (134 coups tirés)
- 2 mortiers de 420 mm sur voie ferrée (159 coups tirés)
- Deux Régiments de pionniers (le 19ème du génie et le 1er régiment de réserve bavarois)
- Un détachement d'aérostiers
- l'escadrille de forteresse de GERMERSHEIM
- une compagnie de mitrailleuses de forteresse de GERMERSHEIM
- une compagnie de télégraphistes de GERMERSHEIM
- un détachement de projecteurs de forteresse de GERMERSHEIM


LE 18 Régiment d'artillerie à pied était commandé par le Lt Colonel MUMMENHOFF comprenait :

Au Nord commandé par le Lt Colonel MUMMENHOFF
- 16 obusiers de 150 - LEINTREY
- 8 mortiers de 210 - GONDREXON
- 2 mortiers de 420 commandée par le Major SOLF - AVRICOURT

Au Sud commandé par le Lt Colonel GASTMAYER
- 12 canons de 77 - BLEMEREY / VEHO
- 16 obusiers de 150 - BLEMEREY
- 16 mortiers de 210 - BURIVILLE / ST MARTIN
- 2 mortiers de 305 commandée par le Capitaine VON THEOBALD - CHAZELLES


Données techniques :

La batterie de Grosses Bertha comprenait deux obusiers sur voie ferrée.
calibre 42 cm poids de l'obus 980 kg (dont 157 de poudre) hauteur 1,55m
Portée de 12,5 km

La batterie de 305 comprenait deux obusiers sur affut.
Calibre 30,5 cm poids de l'obus 385 kg
Portée de 9,6 km

La batterie de 210 comprenait 4 obusiers sur affut.
Calibre 21 cm poids de l'obus 120 kg
Portée de 9,4 km

La batterie de 150 comprenait 4 canons sur affut
Calibre 15 cm poids de l'obus 42 kg
Portée de 7,4 km

La batterie de 77 comprenait 4 canons de campagne
Calibre 7,7 cm poids de l'obus 6,8 kg
Portée de 8 km

des le 23 août en soirée, le Général VON BRUG fait encercler le Fort de MANONVILLER par
- le 3ème RI et le 19è Pionnier par EMBERMENIL
- le 12ème RI et le 1er génie Bavarois par la vallée de la VEZOUZE.

Le 26 Août dans la nuit, les fantassins allemands s'approchent du fort et commencent à cisailler les réseaux de défense en prévision d'un d'assaut, si la garnison du Fort ne se rend pas.. Des officiers allemands se risquent dans les réseaux avec des lampes électriques. Ils sont obligés de rebrousser chemin sous les tirs sporadiques des fantassins du fort qui ne voient pas grand chose.

Le 27 Août en milieu de journée, un 420 perce la casemate 15 du bâtiment B. Peu après, les abris du front de tête sont éventrés les uns après les autres.
Cependant, les réserve en obus sont épuisées. Il ne reste plus aux assaillants que 3000 obus dont un très grand nombre de 77 (totalement inefficace sur le Fort de MANONVILLER) Le Commandement Allemand décide alors de récupérer un grand nombre d'obusiers de 210 afin de les réaffecter sur un autre front, faute d'approvisionnement en obus (marmites).

L'assaut est donc prévu pour le 28 Août avant le lever du jour. les Allemands n'ont plus le choix. 300 tonneaux de poudre jusque là inutilisés sont rapprochés du Fort et des milliers de grenades sont distribuées aux fantassins qui devront les lancer dans chaque interstice, mètre par mètre.

Les allemands vont tenter le bluff en expliquant que les troupes allemandes foncent sur Paris et que cette résistance d'arrière garde est inutile. De plus, il est garanti à la troupe encerclée, les honneurs de la guerre et la libération de l'ensemble des défenseurs du Fort, un retour dans leur foyer, sous 15 jours.....dès la guerre finie .

Le Fort de MANONVILLER, totalement encerclé, totalement privé de communication et d'information sur les combats des alentours va se rendre le 27 août 1914 à 16h30.


  

** Copyright **
Bourse Militaria

Articles en vente
.
Login
Pseudo :
Pass :
 Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

  Qui est en ligne ?
 · Visiteur : 1
 · Membre : 0
 · Admin : 0
Informations pratiques
Doroteo
19/04/17 09:08
Commémoration des combats de 1914 et 1944 le dimanche 9 Sept 2018. Partici... de plusieurs assoc...
Doroteo
03/12/15 23:43
Visite groupe à partir de 8 personnes : le samedi à 9h15 sur RdV - Réservez au 06 22 37 73 02