Inscription | Pass perdu ?                               
Menu
Site
Nous Contacter
Membres
Le Fort
Page d'Accueil
Présentation
La Garnison
L'Histoire
Plans et Photos
Enquête de A. GIROD
Presse
Aujourd'hui
Insolites
Téléchargements
Remerciements
Stats
pages vues depuis le
08/11/2006 : 378928

 · Membres : 53
 · News : 1
 · Downloads : 4
 · Liens : 9

Compteur


Liens Utiles
2 . Fort du TROYON (13/06/2013)
4 . Mémorial GenWeb (24/05/2009)
5 . Sépultures de guerre (24/05/2009)
6 . Mémoire des Hommes (24/05/2009)
7 . Le 167ème RI (13/04/2009)
8 . Fort du PARMONT (13/04/2009)
Sections


  3 - La vocation première du fort
Catégorie : Présentation
Ajouté le : 13/02/2007 10:39
Auteur : Doroteo
Lectures : 1213
Note : Non évalué

Le fort de Manonviller est un fort d'arrêt dont la mission principale est d'interdire toute incursion ennemie en territoire Français via la vallée de la Vezouze. Cette vallée est d'autant plus stratégique, qu'elle est large et facilement praticable pour d'importants convois routiers ou ferrés. En effet, la route de Sarrebourg est sans embuches géologiques, ce qui est loin d'être le cas de la route de Saint Dié (Vallée de la Meurthe) parsemée d'encaissements, de ponts et de lacets. Un rapide coup d'oeil sur une carte routière permet de s'en convaincre. Au moment de la crise de l'obus torpille (1883-1885), une alternative consistait, soit à démolir la construction, soit de la renforcer et de la moderniser.

Compte tenu de l'enjeu stratégique, le choix de la modernisation de 1892 à 1895 à été pris (Le livre de Pierre RICHARD retrace parfaitement cette épopée politique et la motivation de l'Etat Major Français).

L'idéal eut été de déraser le "vieux" fort et d'en reconstruire un plus perfectionné en lieu et place. En effet, moderniser de l'ancien n'est pas toujours la panacée, loin s'en faut.

Du 2 août au 27 août 1914, le Fort à tiré près de 1500 obus de 155. Peu de munitions de 57 marine ont été tirées. Les pièces de parapet (80 et 155 ) ainsi que 4 mortiers "Louis Philippe" de 15 et 22 ont parfaitement tenu leur rôle de soutien lors de l'attaque française du 15 août et lors du repli des 21 et 22 aout 1914.

Du 1er au 27 août 1914, le Fort de Manonviller a contenu la pression allemande d'une partie des 1er, 2ème, 21ème et 1er de réserve C.A. bavarois (environ 40.000 hommes augmentés des forces de siège 15.000 hommes), à l'Est de Lunéville. Cette action a été bien au delà de ce que l'Etat-Major Français escomptait, puisque ce dernier avait tablé sur 4 jours de résistance, permettant aux troupes de l'Est de se porter le plus rapidement possible vers l'ennemi, aux abords de la trouée de Charmes. Or le Fort de Manonviller oblige les allemands à se tenir hors de porté de ses tourelles et ne permet qu'à ceux-ci de passer qu'au prix de larges détours. Ce temps précieux à permis à l'armée française de masser des troupes (1ère Armée) dans la trouée de Charmes (combats de ROZELIEURES) pour barrer la voie directe vers Paris. Cette action a eu pour conséquence directe de déplacer le 1er septembre 1914 l'offensive allemande aux abords de Nancy (Bataille du Grand Couronné- 2ème Armée). Là encore, les troupes allemandes ne sont pas prêtes. Le 1er septembre 1914, l'offensive prévue par le Kronprintz de Bavière sera retardée car 55.000 hommes ainsi que toute une logistique manquent à l'appel. Les 7 et 8 septembre, la bataille du Grand Couronné prend un tournant décisif car les renforts allemands n'ont pas le temps de s'accrocher au terrain. le 10 septembre 1914 commence la retraite allemande. Le 12 septembre, Nancy est définitivement dégagé.

  

** Copyright **
Bourse Militaria

Articles en vente
.
Login
Pseudo :
Pass :
 Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

  Qui est en ligne ?
 · Visiteur : 1
 · Membre : 0
 · Admin : 0
Informations pratiques
Doroteo
19/04/17 09:08
Commémoration des combats de 1914 et 1944 le dimanche 9 Sept 2018. Partici... de plusieurs assoc...
Doroteo
03/12/15 23:43
Visite groupe à partir de 8 personnes : le samedi à 9h15 sur RdV - Réservez au 06 22 37 73 02